Theodor wolff, L’exil n’est pas un choix

Publié par Agnesb62 le

Theodor Wolff L'exil n'est pas un choix

Theodor Wolff, écrivain et journaliste allemand 🇩🇪 est né en 1868 à Berlin

Theodor Wolff, le parcours

Il est le rédacteur en chef du Berliner Tageblatt 📰 de 1906 à 1933 ; il est aussi l’un des membres fondateurs du Parti démocrate allemand.

En 1933, Theodor Wolff s’exile ; il s’installe à Nice 🇫🇷 sur la promenade des Anglais.

En 1939, Goebbels aurait recommandé à son personnel du ministère de la Propagande d’étudier les contributions de Wolff dans les derniers numéros du journal qu’il avait édité ; selon lui, et bien qu’il soit juif, la qualité de l’écriture de Wolff n’avait été égalée que par très peu en Allemagne.

Le retour en Allemagne et l’internement en camp de concentration

Après la chute de la France, il demande, sans succès, la permission d’émigrer aux États-Unis ; à partir de fin 1942, Nice est annexé par l’Italie ; le 23 mai 1943, il est arrêté par les autorités civiles italiennes 🇮🇹. Remis à la Gestapo, il est interné dans une prison de Marseille ; il est ensuite transféré au centre de détention de Drancy près de Paris. Il intègre finalement le camp de concentration de Sachsenhausen à l’est de Berlin.

Agé de 75 ans, il est malade de phlegmon ; ses compagnons d’internement plaident pour qu’il soit envoyé à l’hôpital juif de Berlin. Il y est admis le 20 septembre 1943 ; il y meurt trois jours plus tard

Le Prix Theodor Wolff est remis chaque année à un journaliste.

L’exil n’est pas un choix 💔

Suivez-moi sur les réseaux sociaux


Agnesb62

Autrice, romancière, romans historiques, romans policiers, nouvelles, essais sur les compositrices

0 commentaire

Laisser un commentaire

Emplacement de l’avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *