Opus

La musique classique

Mes opus d’autrice, certes, mais sous quelle forme ?Multiples, et d’abord, en lien avec la musique classique. Celle-ci m’accompagne depuis toujours, d’abord en mélomane, depuis peu apprentie pianiste.

Comme quoi, le confinement a du bon ! Passage à l’acte et envoyons par dessus bord les fâcheux qui prétendent que certaines choses ne peuvent s’acquérir que durant notre jeunesse.

Pourquoi mourir sans aller au bout de ses envies ? La musique classique, donc, avec deux essais sur des compositrices et un récit historique sur la vie congugale d’Alma Schindler et Gustav Mahler.

La fiction de multiples manières

J’aime lire, voire dévorer, depuis toujours. La littérature classique, incontournable, les romans policiers, de manière presque boulimique, le théâtre ;aussi. En fait, je lis un peu de tout à présent. Je reconnais n’avoir qu’une exigence en dehors du sujet abordé. la qualité du style.

J’essaie de faire vivre cette diversité lorsque je prends moi-même la plume. Cela a donné quelques polars et un recueil de nouvelles aux Editions Hélène Jacob ; des essais historiques et un récit historique aux Editions L’Harmattan ; des fictions radio et une fiction radio historique sur France Inter, encore en lien avec la musique classique

Ce fut ma première découverte d’une grande compositrice, une de celles que l’on oublie trop vite, Germaine Tailleferre.

Et demain, quels opus en préparation. Quand j’ai une idée en tête, je la mitonne dans mon for intérieur ; j’ai besoin de penser à mon récit avant de l’écrire. Je le reconnais, je ne suis pas de ces auteurs qui construisent des plans chiadés dont ils ne dérogent pas. J’aime que mon inconscient participe de mon récit, avant et pendant l’écriture.

Je vous tiendrai au courant de l’avancement de mes projets…

opus Agnes boucher autrice couverture Fanny et Félix

Fanny & Félix

Scénario, long métrage historique

Fanny et Félix, Félix et Fanny.

Faux jumeaux inséparables, fusionnels, enfants précoces dotés de nombreux talents. Deux prodiges aux destins perpétuellement liés.

Si le second connaît la célébrité de son vivant et une gloire posthume indéniable, la première entre peu à peu dans l’ombre, stigmatisée par sa condition sociale, son statut de juive convertie et parce qu’elle est une femme.

Pourtant, durant son enfance, Fanny Mendelssohn-Hensel est considérée comme bien plus douée que son petit frère, lui-même nanti de facultés extraordinaires, mais intimidé par le génie de cette grande sœur qu’il adore.

Jusqu’à leurs morts, à quelques mois d’intervalle, la soeur et le frère ne pourront exister l’un sans l’autre…

Ce récit sous forme de scénario se dévore comme un roman ; il raconte les destins conjugués de Fanny Mendelssohn-Hensel, compositrice aujourd’hui redécouverte et reconnue, et de son frère cadet Félix.

Le livre est disponible aux Editions L’Harmattan, version papier et version numérique.

Ce lire vient compléter le précédent, Comment exister aux côtés d’un génie.

N’oubliez pas de mettre votre avis, surtout s’il est positif ! Merci !

opus Agnes boucher autrice Le compositeur est une compositrice Agnès Boucher Autrice

Le compositeur est une compositrice

Essai Historique

Ma passion pour la musique classique ne faiblit pas. « Le compositeur est une compositrice », mon nouvel opus, en est un nouveau témoignage

Nous savons aujourd’hui que les compositrices ont existé de tous temps. Parmi elles, j’en ai choisi trois pour « Le compositeur est une compositrice » ; leurs parcours mettent en exergue, une fois de plus, outre leur capacité à créer et à susciter admiration et respect, cette qualité destructrice pour un artiste qu’est la modestie.

 » Les femmes et les jeunes filles manquent cruellement d’idéaux féminins dans les domaines artistiques, intellectuels ou scientifiques. Pourtant ces référentes existent dans notre histoire ; souvent cachées derrière des hommes célèbres, certaines furent aussi de véritables professionnelles ; elles s’épanouirent de leur vivant ; elles furent célébrées par leurs pairs et le public, avant de sombrer dans les tréfonds de la mémoire collective.

Venez découvrir le parcours de trois d’entre elles ; elles furent des compositrices talentueuses et novatrices ; elles ont livré bataille contre père, mari, confrère ou critique ; leurs seules armes étaient leur art, leur génie et leur énergie à advenir.

Louise Farrenc, Cécile Chaminade et Germaine Tailleferre font partie de nos matrimoine ET patrimoine. Une juste réhabilitation doit leur ouvrir grandes les portes de la renommée universelle ; ne les abandonnons plus sur le bas-côté de l’histoire de la musique ! »

Ma passion pour la musique classique ne faiblit pas. Le compositeur est une compositrice, mon nouvel opus, en est un nouveau témoignage.

Le livre est disponible aux Editions Maïa

N’oubliez pas de mettre votre avis, surtout s’il est positif ! Merci !

opus Agnes boucher autrice Couverture Rien ne sert de mourir

Rien ne sert de mourir

Roman

Voilà le dernier-né et l’image est bien en rapport avec un des sujets de l’opus. Rien ne sert de mourir parle de famille, de maternité, d’amour jamais trouvé ou exprimé, de silences et de non-dits.

Tout cela sur fond de musique classique et de violon…

 » Un jour de décembre, juste un peu avant Noël, Cécile est partie. Sans prévenir quiconque, elle a abandonné son mari et ses enfants : ses violons adorés pour unique bagage, elle a pris un train et a fui l’existence dorée qu’elle s’était laissé convaincre de vivre sans jamais l’accepter réellement. Elle a choisi de poursuivre seule son chemin, sans états d’âme, et a détruit les rares amarres qui l’unissaient à quelques personnes.

Près de quarante ans ont passé ; ses deux fils sont toujours orphelins et continuent de s’interroger sur sa désertion ; leur père, même s’il a refait sa vie, demeure blessé d’un divorce imposé.

De son côté, Victoire Meldec a revisité ses ambitions professionnelles et décidé de se consacrer à l’enseignement de la musique. Elle se prépare donc d’arrache-pied, avec madame Lancrenon, pour inculquer le violoncelle à ses futurs élèves. Jusqu’à ce que sa professeure, victime d’une agression crapuleuse, se retrouve à l’hôpital, plongée dans le coma.

Alerté, le commissaire Agnelli fait rapidement le lien avec des attaques similaires, dont s’occupe la capitaine Hugo. Une ancienne élève de madame Lancrenon, Gabrielle Willems, intriguée par un généreux cadeau que lui a offert son enseignante, leur apporte son aide. Mais aucun ne peut imaginer le dénouement stupéfiant qui découlera de cette enquête.

Car c’est alors que Cécile réapparaît… »

Le livre est disponible aux Editions Hélène Jacob, version papier et version numérique..Il fait suite à mes précédents polars.

Vous pouvez écouter l’interview donnée à Danielle Hampson, du Podcast des Auteurs, retransmise le 26 mai 2022 .

opus Agnes boucher autrice couverture Ne crie jamais Victoire

Ne crie jamais Victoire

Roman Policier

« La presqu’île du Cotentin. Ses jolis petits ports, ses falaises abruptes, ses plages de sable fin et blond.La mer à perte de vue.

Et aussi ses criques retirées où l’on retrouve des cadavres inattendus, ses rochers majestueux recelant des secrets inavoués, parce qu’inavouables.

La Normandie profonde, où le commissaire Agnelli et l’un de ses équipiers doivent se rendre en toute urgence sur ordre du ministre de l’Intérieur.

Les gendarmes locaux se réjouissent mollement d’être contraints de les accueillir pour leur céder la direction de l’enquête.

Pourtant, les deux policiers vont les convaincre de les aider ; ils sont conscients qu’ils ne seront jamais trop nombreux pour démêler le fond de l’affaire; Car ils vont plonger dans un écheveau inextricable de rancunes haineuses et de jalousies familiales.

Vaincre les réticences des autochtones à raconter les méfaits du passé et tenter de stopper dans sa course folle un tueur assoiffé de vengeance ne sera pas une partie de plaisir ! »

Le livre est disponible aux Editions Hélène Jacob, version papier et version numérique.

N’oubliez pas de mettre votre avis, surtout s’il est positif ! Merci !

« Ne crie jamais Victoire », est le quatrième opus de la série des « Commissaire Agnelli », après Méfiez-vous des contrefaçons, Tuer n’est pas jouer et Cul-de-sac.

opus Agnes boucher autrice couverture cul-de-sac

Cul-de-sac !

Roman Policier

« Le commissaire Tahar Agnelli vient d’enterrer son père en Corse. En tant qu’aîné d’une fratrie insulaire, devenue orpheline, la joie, l’honneur et l’avantage de gérer au mieux la petite famille lui reviennent de droit.

Après les terribles attentats terroristes qui ont traumatisé Paris et ses habitants, le policier n’a pas le temps de s’ennuyer.

Côté vie privée, sa jeune sœur Sarah songe à prendre le voile ; son frère Simon est amoureux transi d’une beurette universitaire, ambitieuse et studieuse. Hélas pour elle, la demoiselle se voit affublée de deux consanguins belliqueux ; l’un est trafiquant de drogue et l’autre apprenti djihadiste.

Enfin, quelques nantis s’ajoutent à ce sac de nœuds et jouent les trublions. L’un d’eux est chasseur de têtes professionnel ; il trouve plaisante l’idée de se faire trucider dans le parking d’un des clients du cabinet où il officiait.

Dans une atmosphère lourde et menaçante, Agnelli va devoir mettre de côté ses bonnes vieilles valeurs, renoncer à ses principes et se recentrer sur l’essentiel.

Par chance, il verra apparaitre quelques alliés surprenants, mais non moins fidèles, qui lui apporteront leur aide. »

Le livre est disponible aux Editions Hélène Jacob, version papier et version numérique.

« Cul-de-sac », est le troisième opus de la série des « Commissaire Agnelli », après Méfiez-vous des contrefaçons et Tuer n’est pas jouer 

N’oubliez pas de mettre votre avis, surtout s’il est positif ! Merci !

opus Agnes boucher autrice couverture Tuer n'est pas jouer

Tuer n'est pas jouer

Roman Policier

« Samuel Wiener est fatigué. Fatigué de jouer, fatigué de mentir, fatigué de tuer.

Samuel Wiener est un tueur, reconnu et apprécié de sa hiérarchie. Sauf quand il verse dans ses penchants neurasthéniques et éthyliques.

Car Samuel Wiener est aussi un solitaire dépressif qui traîne son mal de vivre au fil de cuites carabinées

Seules trois personnes comptent à ses yeux de misanthrope farouche ; sa compagne Nelly, sa nièce Sarah et son vieux pote Paul Moreno.

Alors quand la première disparaît sans prévenir, au moment même où il est chargé d’éliminer froidement un trublion de la République, il ne lui reste plus aucune raison de poursuivre l’aventure de sa vie. Sauf qu’il aimerait, autant que faire se peut, en choisir lui-même le dénouement et rester maître de son destin.

Et quand il se retrouve pris au piège d’une traque dont il est devenu le gibier après avoir longtemps été le chasseur, il va tout faire pour sortir de la gueule du loup où un ennemi invisible cherche à l’enfermer.

Son expérience, doublée de la sagacité du commissaire Agnelli, guère enclin par nature à cautionner ces petits jeux de roulette russe, saura-t-elle le tirer du bourbier mortel où il se débat ? Samuel Wiener en réchappera-t-il ?

Le livre est disponible aux Editions Hélène Jacob, version papier et version numérique.

« Tuer n’est pas jouer » est le second opus de la série des « Commissaire Agnelli », après Méfiez-vous des contrefaçons.

N’oubliez pas de mettre votre avis, surtout s’il est positif ! Merci !

opus Agnes boucher autrice couverture Elle veut toute la place Agnès Boucher Autrice

Elle veut toute la place

Nouvelles

La vie est simple.

Jusqu’au jour où tout dérape et où l’étrange – voire l’Au-delà – s’insinue mine de rien pour brouiller les lignes et modifier les règles du jeu.

« Elle veut toute la place » est un recueil de nouvelles où j’ai eu envie d’explorer quelques tréfonds de l’inconscient et bousculer les us et coutumes.

Il y a ceux qui perçoivent ces incursions d’un nouveau genre… et les autres. Les premiers ne sont pas différents des seconds. Seul le hasard, qu’il soit fortune ou infortune, les rend dissociés de leur propre environnement.

Apparition fantomatique, perte d’identité, dédoublement de personnalité, de nouvelles règles totalement imprévues surviennent dans des existences jusque-là banales, parfois à la limite du cocasse : chacun de ces courts récits cherche à modifier notre perception de la réalité dans nos existences, vécues souvent comme banales et routinières. Percevoir l’indicible ou l’innommable derrière les choses, les événements et les êtres.

À partir d’une situation insignifiante, l’incongru ou le fantastique bouscule les habitudes et les croyances, parfois comme un simple intermède inattendu dans le fil des choses, plus souvent vecteur d’un changement irrémédiable dans un parcours que l’on croyait gravé dans la pierre.

Erreur… »Elle veut toute la place » va vous le prouver !

Le livre est disponible aux Editions Hélène Jacob, version papier et version numérique.

Pour les autres opus, cliquez ici.

N’oubliez pas de mettre votre avis, surtout s’il est positif ! Merci !

opus Agnes boucher autrice couverture Alma Mahler naissance d'une ogresse

Alma Mahler, naissance d'une ogresse

Récit Historique

Qui aujourd’hui connaîtrait Alma Schindler si elle n’était devenue Madame Gustav Mahler ?

« Alma Mahler naissance d’une ogresse » se veut le récit d’une union impossible, entre deux être que tout opposait, mais qu’un amour immodéré de la musique a jeté dans les bras l’un de l’autre.

Certains ont dit la dame victime de l’intransigeance obsessionnelle de son premier époux, d’autres infernale prédatrice. Elle-même pense très tôt que toute femme digne de son sexe doit être avant tout une séductrice. Klimt, puis Zemlinsky, Mahler, Kokoschka, Gropius ou Werfel tombent à ses pieds. Excusez du peu ! Cependant, sans elle, tous seraient devenus ce qu’ils sont aujourd’hui. Elle le devina intuitivement en construisant, dès la mort du compositeur, le mythe de la veuve Mahler, devenant par la suite veuve des quat’zarts pour ses détracteurs.

Alma Schindler voulait marquer la postérité de son génie. Avec le temps et les témoignages, le vernis s’est craquelé et laisse apparaitre une surprenante figure d’hystérique, de celle que Freud aurait pu analyser dans cette société viennoise, moribonde et névrosée, surannée et machiste.

« Alma Mahler, naissance d’une ogresse » raconte les dix années de mariage entre Alma Schindler et Gustav Mahler. Le récit dévoile la lente éclosion d’une femme ambitieuse et talentueuse, qui détruisit les hommes qui l’aimèrent par rancœur inconsciente de ne pas posséder leur génie.

Le livre est disponible aux Editions L’Harmattan, version papier et version numérique.

« Alma Mahler, naissance d’un ogresse » vient éclairer de manière plus approfondie le cas de mademoiselle Schindler et complète le précédent Comment exister aux côtés d’un génie 

N’oubliez pas de mettre votre avis, surtout s’il est positif ! Merci !

Agnes Boucher Autrice

Méfiez-vous des contrefaçons

Roman Policier

Gide a écrit : « Famille, je vous hais ».

De son côté, Woody Allen « préfère l’incinération à l’enterrement et les deux à un week-end avec sa famille »…

La famille, on a beau la fuir, elle vous revient souvent dans la figure comme un boomerang faussement facétieux. Quand ce retour prend l’allure de jeu de massacre dans les rues de Paris, où les femmes tombent comme des mouches sous les doigts d’un tueur acharné, cela devient carrément insupportable…

En même temps, Victoire Meldec ne voit pas pourquoi elle devrait se sentir concernée ; et ce, même après sa rencontre musclée avec le meurtrier et ce que chacun s’acharne à lui répéter ; jusqu’au commissaire Tahar Agnelli, indécrottable individualiste, finalement pas si insensible que cela au charme de la donzelle.

Mais sommes-nous vraiment celui – ou celle – que chacun de nous prétend être ? Quels sont ces masques dont nous nous servons pour cacher nos peurs et nos désirs, enfouis au plus profond de notre inconscient, collectif ou individuel ?

Tout cela peut-il finir un jour, et les Parisiennes profiteront-elles enfin du retour du printemps sans plus craindre le pire… ?

Le livre est disponible aux Editions Hélène Jacob, version papier et version numérique.

Cet opus est le premier de la série des « Commissaire Agnelli »,

N’oubliez pas de mettre votre avis, surtout s’il est positif ! Merci !

opus Agnes boucher autrice couverture comment exister aux côtés d'un génie

Comment exister aux côtés d'un génie ?

Essai Historique

Comment fait-on pour vivre et se réaliser aux côtés d’un homme d’exception ? Quand on est femme, dotée de talents évidents, confinant parfois au génie, « comment exister aux côtés d’un génie » ?

Devient-on victime ? Au contraire, se bat-on contre vents et marées pour se trouver ? Et ce, en dépit de la morale, des préjugés, de la religion et du conformisme masculin ?

Fanny Mendelssohn-Hensel, Clara Wieck-Schumann et Alma Schindler-Mahler, ont du, chacune à sa manière, lutter pour qu’aujourd‘hui, on se souvienne d’elles autrement que comme « sœur de » ou « femme de ».

D’autres qu’elles connurent les mêmes luttes, dans bien des domaines artistiques, scientifiques et intellectuels.

L’objet de ce livre est de mettre en perspective trois portraits de vie, trois destinées féminines hors du commun. À la lumière du XXIème siècle, où tant de progrès restent à réaliser pour parvenir à une juste parité entre les femmes et les hommes, revisiter leurs parcours m’a paru riche d’enseignement.

Le livre est disponible aux Editions L’Harmattan, version papier et version numérique.

N’oubliez pas de mettre votre avis, surtout s’il est positif ! Merci !

Pour aller plus loin,

Alma Mahler, naissance d’un ogresse vient éclairer de manière plus approfondie le cas de mademoiselle Schindler ; Fanny & Félix relate la relation fusionnelle entre la grande soeur et son petit frère.

Je peux aussi être votre plume

L’histoire de votre vie, de votre entreprise, le récit d’un évènement précis. Vous me racontez les faits et je le retranscris de manière adaptée à un lectorat précis, grand public ou sphère privée.

Je conçois également des sites internet, avec une dominante pour la rédaction de contenus et le SEO.