Rentrée musicale et féminine agnèles boucher autrice

Rentrée musicale et… féminine !

Depuis quelques années, je me suis découverte un véritable engouement pour vous parler de ces femmes qui ont vécu, créé, existé dans l’ombre des hommes, célèbres ou pas. J’ai eu donc envie de vous proposer une rentrée musicale et féminine.

(suite…)

La genèse du premier-né

Souvent, les lecteurs se demandent comment vient l’idée d’un livre. Je le reconnais, je ne fais pas partie de ceux qui phosporent comme des bêtes pour trouver the idea du siècle, puis structurent leur boulot et verrouillent leur journée de travail. Sans doute ai-je tort, mais je n’ai jamais pu supporter les cadres… Mon côté rebelle sans doute J

OxfordBon, j’ai déjà expliqué que j’avais passé plusieurs années à cheval entre l’Angleterre et la France. Dans la seconde, mon temps était bien occupé. Outre-Manche, je me suis surprise au début à tourner un peu en rond. Oxford est quand même le trou du cul du monde, quoi qu’on en pense. Un week-end, c’est super. Après, on refait très vite les mêmes escapades… Alors très vite, il m’a fallu trouver un moyen d’occuper le temps.

(suite…)

Par Agnesb62, il y a

11 décembre 1964, Alma rejoint Gustav, Maria & Manon au cimetière de Grinzing

Il y a aujourd’hui cinquante ans, disparaissait à New-York mon « ogresse » favorite, Alma Mahler, veuve de Gustav Mahler. Petit extrait en forme d’hommage.
Grinzing… »Un peu plus tard, allongée sur son lit, la vieille dame entrouvre les paupières. Elle se souvient qu’un médecin est passé, sans doute le docteur Brendauer, ce vieil incapable d’exilé teuton. Il aura laissé une ordonnance et sans doute bien peu d’espoir. Anna est assise à son chevet, qui l’observe toujours avec la même anxiété.
− Ma petite chérie, il faut te faire une raison, je vais m’en aller un jour…
− Repose-toi Maman, le médecin a dit qu’il te fallait du calme.
− Ce médecin est un Juif et un crétin… Je vais simplement mourir.

(suite…)
Par Agnesb62, il y a

Finaliste du Prix Littéraire International Indépendant !

Pierrot aurait dit… l’essentiel est de participer !Annonce prix international indépendant

Le 8 septembre dernier, une collègue auteure du groupe des EHJ lance l’information sur notre groupe privé Face de Bouc… Le PRIX LITTÉRAIRE INTERNATIONAL ET INDÉPENDANT avait lieu, auquel nous pouvions participer.

À la lecture du site, je me suis dit, « why not ? » Je peux aussi vous la faire en version allemande… « Warum nicht ? »

(suite…)

Par Agnesb62, il y a

Alma Mahler, sacrée bonne femme

Jean-Luc Lamouché, un de mes amis sur Facebook, m’a très gentiment proposée d’écrire des articles dans sa revue hebdomadaire, Reflets du Temps. http://www.refletsdutemps.fr/J’ai accepté, et me suis bien sûr concentrée sur une de ces dames qui me passionnent…
Voici donc le premier essai d’une potentielle série…

Alma Mahler ne laisse personne indifférent, du moins pour ceux qui ont entendu parler de cette femme Alma Kokoschkainsolite. Certains la détestent lorsque d’autres l’adorent. Les premiers la considèrent comme responsable de la mort prématurée de son premier mari, Gustav Mahler. Les seconds, bien au contraire, la présentent en victime du désir et de l’ambition des hommes, muse d’artistes aux talents multiples. Certains — et surtout certaines — ont même été jusqu’à en faire une icône du féminisme. J’aurais tendance à dire que les trois sont faux, ou en tous cas, ne tiennent nullement compte des multiples facettes d’une personnalité à la fois empathique et manipulatrice. Alma Mahler privilégiait surtout ses rapports avec les hommes, et surtout les hommes d’exception, voire les génies, en tous cas les hommes célèbres ou en passe selon elle de le devenir. Elle avait un don incomparable pour séduire les artistes installés – pensons à Gustav Klimt, Gustav Mahler, bien sûr – et aussi à flairer ceux qui allaient devenir les références de leur temps : Oskar Kokoschka, Walter Gropius, dans une moindre mesure Franz Werfel.

(suite…)

Par Agnesb62, il y a

31 août 1879, naissance d’Alma Mahler…

Ok, ok, j’ai un jour de retard… Mais impossible de retrouver mes mots de passe pour mon blog alors que j’ai changé d’ordinateur… Ouf ! Me voilà sauvée 🙂

Alma âgée portrait Mahler… »La nuit tombe rapidement en cette saison. Bientôt Ida entrera avec le plateau et servira le thé. Alma déteste ce breuvage de malade. Mais à présent que son cœur est fatigué, le cardiologue lui refuse de boire du café. Elle pourrait lui désobéir et ne pas choisir entre ses deux boissons favorites. Elle a fini par se soumettre, en parvenant à négocier de conserver le xérès, évidemment. Ce soir, elle peine à garder les yeux ouverts. Sa tête dodeline sur son cou sans parvenir à se redresser. Pourquoi est-elle si fatiguée ? Il est vrai que sa mémoire ne lui laisse aucun repos, comme s’il lui fallait tout revoir du film de sa vie. Est-il temps de tirer sa révérence ? Et au fond, que lui importe ? Elle a conscience d’être passée à côté de l’essentiel même si elle refuse de l’avouer ouvertement, préférant que les autres continuent de croire le contraire.

(suite…)

Par Agnesb62, il y a

Interview…

Hier, je me suis prêtée au jeu de l’interview sur le site des Éditions Hélène Jacob… Vu que j’ai pas mal à faire aujourd’hui, genre vidage de cartons (eh oui, y’en a encore !), jardinage avec replantage de pieds de tomates, nettoyage de jardinières, etc, et aussi boulot, boulot, boulot, Lire la suite…

Par Agnesb62, il y a