Alma Mahler, naissance d’une ogresse

Qui aujourd’hui connaîtrait Alma Schindler si elle n’était devenue Madame Gustav Mahler ? Alma Mahler naissance d’une ogresse se veut le récit d’une union impossible, entre deux être que tout opposait, mais qu’un amour immpodéré de la musique a jeté dans les bras l’un de l’autre.

Certains l’ont dit victime de l’intransigeance obsessionnelle de son premier époux, d’autres infernale prédatrice. Elle-même pense très tôt que toute femme digne de son sexe doit être avant tout une séductrice. Klimt, puis Zemlinsky, Mahler, Kokoschka, Gropius ou Werfel tombent à ses pieds. Tous seraient devenus ce qu’ils sont aujourd’hui sans elle. Elle le devina intuitivement en construisant dès la mort du compositeur le mythe de la veuve Mahler, devenant par la suite veuve des quat’zarts pour ses détracteurs.

Alma Mahler naissance d'une ogresse

Alma Schindler voulait marquer la postérité de son génie. Avec le temps et les témoignages, le vernis s’est craquelé et laisse apparaitre une surprenante figure d’hystérique, de celle que Freud aurait pu analyser dans cette société viennoise, moribonde et névrosée, surannée et machiste.

« Alma Mahler, naissance d’une ogresse » raconte les dix années de mariage entre Alma Schindler et Gustav Mahler. Le récit dévoile la lente éclosion d’une femme ambitieuse et talentueuse, qui détruisit les hommes qui l’aimèrent par rancœur inconsciente de ne pas posséder leur génie.

Ce lire vient compléter le précédent, « Comment esxister aux côtés d’un génie« 

Alma Mahler, naissance d’une ogresse est disponible aux Editions L’Harmattan, version papier et version numérique.

N’oubliez pas de mettre votre avis, surtout s’il est positif !

Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *